le VOLLEY à l'AS FONTENAY AUX ROSES

volleyball
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 


Partagez | 
 

 BAZIN yannick

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
pti fab
tchatcheur
tchatcheur


Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Ven 13 Fév - 17:31

t sympa marcosh je m'attendai plutot avec des cemtimetres en plus....

mais bon là je l'accepte trankill lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Dim 15 Fév - 22:03

Paris en démonstration

Paris a facilement dominé Narbonne en déplacement (3/0).



Derrière le leader Poitiers, Paris assure aussi le train après une victoire facile dans la salle de Narbonne 3/0 (21-25 19-25 25-21 22-25). Les Parisiens recollent à un point des Poitevins vainqueurs de Saint-Quentin jeudi (2/3). A noter, le report de la rencontre entre Tours et Alès à une date ultérieure en raison des dégâts occasionnés sur la toiture par les intempéries dans la nuit de lundi à mardi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joun
tchatcheur
tchatcheur
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Lun 16 Fév - 2:44

Jolies photos!

Congrats! thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Ven 27 Fév - 17:09

CDF: PARIS éliminé



Rennes / Paris Volley: 3-2 (19-25 23-25 25-17 25-20 15-13)

Semaine difficile pour les Parisiens, qui après leur élimination en coupe d'Europe, voient également l'aventure en coupe de France s'achever prématurement...

Jeudi en Espagne, samedi à Rennes: après leur match de coupe d'Europe perdu, Paris avait rendez-vous en Bretagne avec la coupe de France ce week-end. Au programme les 1/8 de finales où le Paris Volley affrontait l'équipe local de Rennes.

Malgrè un bon début de match pour les joueurs de Maurico Paes qui remportent les 2 premiers sets, les Rennais reviennent à hauteur de Paris. Un tie-break doit se jouer mais face à une équipe de Rennes plus fraîche, la fatigue auru eu raison de nos Parisiens, qui s'inclinent 3-2. Paris est éliminé de la coupe de France alors que Rennes obtient sa qualification pour les 1/4 de finales...

Le Paris Volley tentera de se reconcentrer sur le désormais unique objectif de la saison, la conservation de son titre de champion de France, avec encore des matchs importants à venir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcosh
tchatcheur
tchatcheur
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 37
Localisation : Genji's Glove
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Ven 27 Fév - 18:14

Un mal pour un bien !
A savoir qu'il a pu venir s'entrainer avec nous mercredi soir. lol!
Non je vois pas pourquoi on me demande de sortir ?!! Boulet

En tout cas il envoyait du TRES lourd, même en roucoulette. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju
tchatcheur
tchatcheur
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Dim 1 Mar - 10:05

Victoire du Paris Volley sur l'Arago de Sète 3 sets à 1.
Sète n'aura tenu véritablement que deux sets avant de plier sous la puissance parisienne, Ragondet et Kapfer ont notamment eu bcp de mal face au bloc.
Il aura manqué à Sète, outre un peu de puissance à l'attaque, du service (bcp trop de fautes) et de la récep.
Paris a très bien servi, surtout Yannick auteur de deux belles séries aux 3ème et 4ème sets, et a bien bloqué. Enfin, Rejlek a comme d'habitude été insaisissable à l'attaque!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bazmabaz
tchatcheur
tchatcheur


Nombre de messages : 17
Localisation : du nord ouest jusqu'au sud est sans toucher la corse
Date d'inscription : 04/07/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Jeu 19 Mar - 1:28

Hé les gars j'ai vu la chose la plus dingue de toute ma vie !
- Ne ment pas, Choco !
- Et les mecs, j'ai vu une poursuite de flic une super Range Rover, y'avait des coups de feux qui partaient de partout, c'est la chose la plus dingue que j'ai vu de toute ma vie !
- Encore plus dingue où la fois où Mickael Jackson est venu pisser un coup chez toi !
- Ou encore plus dingue où la fois où t'as sauvé tout les vieux de l'incendie à la maison de repos !
- Ou encore plus où la fois où ta mangé ton poids en pizza !
- Daccord Brand, Michael Jackson n'est pas venu chez moi, pisser un coup ! Mais sa soeur l'a fait !


VIVE LES GOONIES!!!!!!!!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyes
king of forum
king of forum
avatar

Nombre de messages : 88
Localisation : plage
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Mar 24 Mar - 13:26

Ho Yearrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Les Goonies (1985)

Premier extrait propre de 30 sec de Choco :

https://www.dailymotion.com/video/x1i3zu_replique-les-goonies_blog

Deuxième extrait moins propre mais de la scène en entier avec le mito de Choco :

https://www.dailymotion.com/video/x79u8h_goonies-debut_shortfilms

Lyes en mode Richard Donner (réalisateur des Goonies mais aussi de Superman)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Ven 27 Mar - 14:53

AS Cannes / Paris Volley : « Le coin des ex… »
Avec… Yannick Bazin
"Je suis impatient de vivre ces retrouvailles !..." Ce papier-là, cette interview nous avions hâte de l'écrire. Pour tout avouer, nous attendions ce moment depuis le début du championnat de France de Pro A. Retrouver un pote est toujours un moment exceptionnel ! Applaudissez comme il le mérite Yannick Bazin. Tapis rouge pour Yannick Bazin dans "Ce Coin des ex-Cannois". Salut Yannick, allez, on y va. C'est parti l'ami... "J'adore Laurent Tillie, je le respecte, je ne lui en veux pas..." - Retrouver le Palais des Victoires pour la première fois depuis ton départ à Paris ? Yannick Bazin : Ca va me faire drôle. Cela dit, il s'est passé un an. L'année dernière, on pouvait dire que c'était le Palais des Victoires, nous gagnions tous les matchs... J'attendais cette rencontre depuis longtemps. Ce sera particulier pour moi. J'ai toujours envie de réussir devant mes anciennes équipes. Je ne vais pas me prendre la tête. C'est simple, dès lundi, j'ai prévenu les mecs, leur disant : les gars, dimanche, il y a Cannes ! - Tu reviens avec un esprit revanchard, après un départ un peu bizarre ? Y.B. : Je ne suis pas spécialement rancunier. J'adore Laurent Tillie. Je le respecte, je ne lui en veux pas. Laurent est un grand entraîneur. Je ne me suis jamais engueulé avec lui. Nous avons passé une super saison ensemble. Je n'ai aucune rancoeur. Je vais simplement montrer que je suis bien à Paris. Aujourd'hui, j'ai tout oublié, je n'en veux à personne. Tout cela est passé... - Succéder à Rafael Redwitz, ce n'était pas évident ?
Y.B. : A Paris, certains supporters me l'on fait remarquer. Il y a eu Redwitz mais aussi Greeves, ou plus avant Fabiani. Tous de supers passeurs. Aujourd'hui, il y a Bazin. Je vais tout faire pour arriver à leur niveau. Dès le départ, le groupe m'a bien aidé à m'intégrer. A Paris, il y a vraiment une super entente. Nous sommes tous très solidaires. A Cannes, la saison dernière, il faut bien reconnaître que Celitans et Hotulevs, les deux Lettons étaient toujours à part, ils restaient systématiquement à l'écart.
Yannick Bazin ici au service de Gérald Hardy-Dessources lors de la saison dernière

A Paris, c'est différent, un joueur comme Rejlek est énorme. Il ne critique jamais une des mes passes, pourtant elles ne sont pas toutes super géniales. Il ne dit jamais rien même si elles sont des fois super pourries. - Ton avis sur cette équipe de Cannes qui a toujours du mal à trouver ses marques ? Y.B. : Cannes est avant tout une équipe de jeunes joueurs français. Avant de partir, j'étais d'accord avec la démarche de recruter de jeunes joueurs français à condition de garder une vraie stabilité, de garder un meneur. Un joueur comme Jiri Novak à Paris. Pas un type qui gueule pour gueuler mais un joueur comme Trommel par exemple. C'est ce style de volleyeur qui doit probablement manquer à Cannes aujourd'hui. - Jiri Novak est indispensable à l'équilibre de Paris ? Y.B. : Quelque part c'est vrai, sachant quand même que nous venons de disputer la moitié de la saison sans lui. Nous avons appris à gagner, à avancer sans Novak. Cela dit, il nous apporte beaucoup. Il est constamment à fond. J'ai beaucoup de respect pour Jiri Novak. Je me suis très vite rendu compte qu'il était perfectionniste. L'autre soir contre Beauvais, nous sommes à 24 partout, il rentre, réussit deux aces et puis voila. Dans un autre set, toujours face à Beauvais, nous sommes menés 23-19, il revient et on passe à 23 partout. Jiri est toujours bon. Il sait ce qu'il faut faire pour gagner. "Un jour Jiri Novak m'a dit : "Ici, tu n'es plus à Asnières. Nous sommes à Paris pour gagner un titre..." - Le problème de Cannes, c'est d'être une équipe de copains ? Y.B. : C'est toujours super difficile de jouer tout le temps avec ses potes. Parfois, il faut savoir être plus concentrés, plus sérieux quand on joue avec des potes. A Cannes, il manque peut-être aujourd'hui un mec qui calme tout le monde. Un mec qui tape sur la table, quelqu'un que l'on écoute... - Dimanche ce Cannes-Paris, sera avant tout un face à face entre Pierre Pujol et Yannick Bazin ? Y.B. : Tout le monde m'en parle de cette manière, moi je ne crois pas. Je n'ai rien contre Pujol. Nous venons pour disputer un match contre six Cannois, c'est tout... - Mauricio Paes, ton coach, dit souvent "A Paris on travaille pour gagner le titre et n'avoir aucun regret..."? Y.B. : Il a entièrement raison, à Paris tout est particulier. Il y a une multitude de choses qui font que tout se passe bien. Un jour par exemple, victime des embouteillages, je suis arrivé en retard à l'entraînement. Jiri Novak m'a dit discrètement : "Ici, tu n'es plus à Asnières. Nous sommes à Paris pour gagner un titre, il faut se battre, travailler pour gagner...". Ce sont ces petits détails qui nous font avancer tous les jours sur le terrain mais aussi hors du terrain.

Chez une femme, je regarde avant tout le charme que dégage son sourire..."
- On change un peu de registre : quelle est la femme de ta vie ?
Y.B. : Franchement, je la vois jolie, tout le temps souriante, un peu comme moi, toujours marrante, la première à faire des blagues. Toute mignonne, je ne sais pas si elle sera dans le volley-ball. Elle viendra toute seule, je ne la cherche pas...
- Que regardes-tu en premier chez une femme ?
Y.B. : Je ne vais pas te répondre ses fesses et ses seins, ce serait trop nul ! Je regarde avant tout son visage, le charme que dégage son sourire. Une femme qui a un joli sourire fait toujours la différence... - Si tu pouvais d'une minute à l'autre réaliser un miracle, quel serait-il ? Y.B. : Ce serait forcément qu'il n'y ait plus de maladies graves, plus de misère, plus de pauvreté dans le monde. Ce serait tout cela à la fois. Putain ce serait bien qu'on arrive enfin un jour à ce que les gens ne meurent plus de faim. On te parle tous les jours du drame, de l'attentat des tours de New-York du 11 septembre 2001 qui a fait plus de deux mille morts mais on ne dit rien sur les milliers de personnes qui chaque jour meurent du sida ou meurent de faim ! Que tout le monde puisse avoir un toit, que tout le monde puisse enfin manger à sa faim, ce serait mon miracle préféré... "André Patin ? Un Dieu ! Un mec énorme..." - Parle-moi d'André Patin, coach d'exception que tu as connu à Asnières ? Y.B. : André ? J'en suis fan. Pour moi, c'est un dieu, un mec énorme ! C'est le Guy Roux du volley-ball. Depuis toujours, ses joueurs sont ses fils. Il transmet la passion du volley-ball. A Asnières, avec André, il n'y a que des gagnants… C'est celui qui m'a le plus marqué dans ma vie. Il a parfois eu le rôle d'un père pour moi. Tu sais moi, je n'ai jamais été un mec sans reproches. Lui a su me recadrer quand c'était nécessaire... - André Patin, Laurent Tillie et maintenant Mauricio Paes, tu n'as pas à te plaindre au niveau des coachs avec lesquels tu as travaillé jusqu'à présent ? Y.B. : C'est vrai, je n'ai pas été malheureux dans ce domaine... André faisait beaucoup plus de formation. Il a une expérience incroyable du volley-ball. Laurent Tillie m'a également beaucoup appris, beaucoup apporté à travers son expérience du haut niveau.
Yannick pointu d’un soir en Champions League face…au Paris Volley !

Mauricio Paes dégage une incroyable envie de réussir. Lors d'une rencontre il est toujours comme un fou au bord du terrain... - L'équipe de France ? Y.B. : J'y pense depuis deux ans. Avant de te parler, j'étais au téléphone avec Philippe Blain qui m'expliquait comment la saison internationale allait se dérouler... J'ai très envie d'aller en équipe de France, très envie de retrouver tous mes potes. "Sarko dit parfois des choses justes mais après il ne fait rien..." - Que penses-tu de la politique ? Y.B. : Plutôt rien du tout. La politique, ce n'est pas mon truc. Sarkozy, j'ai du mal... Cela dit, je regarde de plus en plus d'émissions politiques. Tout cela reste quand même notre avenir. Mais, je vais te dire, en politique, c'est tellement le bordel qu'il est très difficile de croire les gens qui en perlent. Sarko dit parfois des trucs justes, tu pourrais le croire sur le coup mais après il ne se passe jamais rien de concret... - Ce qui te fait le plus réagir aujourd'hui ? Y.B. : Actuellement, au-delà de la maladie et de la misère dont je t'ai parlé tout à l'heure, ce sont les entreprises comme Continental qui ferment. C'est un vrai scandale lorsque tu sais que ces entreprises continuent à faire des bénéfices. Tu t'imagines d'un moment à l'autre les gens perdent tout simplement parce que les patrons veulent gagner encore plus d'argent ailleurs. Et face à tout cela l'Etat ne bouge pas ! "L'univers du football me dégoûte..." - Penses-tu que le Paris-Saint-Germain sera champion de France de foot cette saison ? Y.B. : Bien sûr que j'y crois. Depuis tout petit je suis un inconditionnel du Paris-Germain même si j'ai du mal à accepter le monde du foot. C'est un univers qui me dégoûte... - Quand tu entends par exemple que Makélélé gagne près de 300 000 euros par mois ? Y.B. : Tu as mal choisi ton exemple, Makélélé est un joueur que j'adore ! Cela dit, c'est l'évidence, en foot, les salaires vont trop loin. Tout cela devient vraiment du n'importe quoi, c'est ridicule. Mais, tant mieux pour eux... Quand tu sais qu'un Thierry Henry gagne 800 000 euros par semaine, c'est fou non ? Le Paris Saint-Germain champion ? Je crois que ce sera dur. Je vois bien Bordeaux qui est en embuscade en ce moment et... Lyon. - Si tu devais composer ton équipe de potes, quelle serait-elle ? Y.B. : Il y aurait Bleuze, Jeff Exiga parce que Jeff, c'est Jeff !!! Jérôme (Corda) et Anna (Rybaczewski) pour être plus... stables en récep, Tommy Senger et Van Der Veen au centre, il est super, je m'entends très bien avec lui, Antonin Rouzier serait en pointe... et moi à la passe. Ca te va ?
- Quelle sera ta conclusion ? Y.B. : Je suis impatient de vivre ces retrouvailles avec Cannes, avec ce public, ces supporters qui m'ont soutenu pendant un an. Je n'oublierai jamais qu'un jour par exemple j'ai joué en pointe avec Cannes contre... Paris en Ligue des Champions. Je profite de ton article pour passer le bonjour aux supporters cannois, à Jeff, à Anna... La grille parfaite de Yannick Bazin Yannick Bazin vous propose aujourd'hui la grille qu'il espère parfaite au moment de se prononcer sur les matchs de cette vingtième journée de championnat de France de Pro A...serez-vous d'accord avec lui ? Ce n'est pas certain... Beauvais - Poitiers : "Je vois Beauvais s'imposer 3-2. Beauvais est une équipe qui joue très bien, ils ont un bon pointu avec Bartik, c'est un groupe difficile à déstabiliser. Ils possèdent aussi un bon passeur avec Jokanovic. Je vois bien Beauvais gagner." Tourcoing - Narbonne : "3-0 pour Tourcoing. Narbonne n'a plus rien à jouer. J'aimerai que Tourcoing gagne pour "Barquette" (Philippe Barca-Cysique) mon pote, pour Pascal Ragondet. Tiens au fait, je sais que Marcelo va quitter Tourcoing..." Tours - Saint-Brieuc :" 3-0 pour Tours. Ce sera le match des extrêmes. Tours reste vraiment au dessus et puis Tours est capable de rattraper Poitiers au classement..." Alès - Toulouse : "3-2 pour Toulouse qui est super solide au service. Et puis non, je vois plutôt une victoire d'Alès 3-2 avec 15 points de Jérôme (Corda)..." Montpellier - Rennes : "3-1 pour Montpellier. Je suis persuadé que Montpellier va réussir à se qualifier pour les play-offs..." Saint-Quentin - Sète : "Je dis 3-0 pour Saint-Quentin. Les Picards sont difficiles à jouer..." Et puis... Cannes - Paris : "3-2 pour Paris pour que "le chat" (le surnom que Yannick Bazin et Jérôme Corda avait donné la saison dernière à Jeff Exiga) gagne un point et reparte tranquillement dans sa gouttière..." Une rubrique animée par Hervé SOMNARD

Yannick Bazin en bref...
Nom : Bazin
Prénom : Yannick
Né le : 18 juin 1983 à Fontenay aux Roses (92)
Fils de Jean-Paul, un ancien volleyeur de Fontenay-aux Roses et de Claudine
Un grand frère : Alan (30 ans)
Ses clubs : Fontenay aux Roses (1990-1997), Asnières (1996-2006), Cannes (2007-2008), puis Paris où Yannick Bazin a signé un contrat de deux ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Mar 31 Mar - 6:14

Paris chute à Cannes
Castard et les Cannois ont fait chuter le leader (DPPI)
A trois journées de la fin, Montpellier et Sète, respectivement vainqueurs de Rennes et Saint-Quentin, n’ont pas dit leur dernier mot dans la lutte pour les Play-offs. Dominé à Cannes, le leader parisien voit Poitiers revenir à trois longueurs.

par Rédaction Sport24.com, le 29-03-2009


L'affiche de la journée : Cannes-Paris 3/2
Il y a 10 ans, l’AS Cannes brillait sur l’échiquier européen (victoire en Coupe des Coupes). Depuis, le club a perdu de son lustre et sa domination outrageuse dans les années 90 relève désormais du passé. A part un titre de Champion de France en 2005 et une Coupe de France en 2007, les Azuréens n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent. Néanmoins, l’affiche contre Paris dimanche constituait un choc de la Pro A. Au match aller dans la capitale, Cannes, qui restait sur cinq victoires consécutives à l’époque, avait subi un coup d’arrêt s’inclinant trois sets à un. Aujourd’hui 6e du championnat, les protégés de Laurent Tillie et Christophe Meneau restaient sur deux succès à l’arracher (3/2) face à Toulouse et Saint-Brieuc, la lanterne rouge. Un dernier match au cours duquel les Cannois avaient refait un retard de 2 sets après une entame de match catastrophique, un problème récurrent à l’extérieur cette saison. Dimanche face au Parisien, les Azuréens ne sont pas retombés dans leurs travers puisqu'ils ont remporté le premier set et ont même remporté le match en cinq sets (25-19, 16-25, 18-25, 25-22, 15-13). Menés deux sets à un après un bon début de match, les coéquipiers de Ludovic Castard ont fait preuve de ressource pour égaliser et s'imposer dans un set décisif qu'ils auront dominé du début à la fin. Avec ce court succès, les Cannois consolident leur 6e place et reviennent à une longueur de Toulouse 5e. Paris, qui restait sur quatre victoires consécutives, voit Poitiers revenir à trois petits points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Ven 3 Avr - 13:53

PRO A: PARIS CHUTE à CANNES



Cannes / Paris Volley : 3-2 (25-19 16-25 18-25 25-22 15-13)

Les Parisiens ont cédé en cinq manches à Cannes alors qu'ils menaient 2 sets à 1. Face à eux des Cannois qui ont fait preuve de ressource pour égaliser et s'offrir un 5e set.

Malmenés en début du tie-break (7-2 puis 13-8 pour Cannes), les Parisiens recollent doucement à leur adversaire (14-13). Mais supérieurs dans cette dernière manche, ce sont les Cannois, emmenés par un Ludo Castard en grande forme, qui après la 3e balle de match, s'imposent dans ce beau duel !

Pour Mauricio Paes: "Perdre 3-2 ici à Cannes, ce n'est pas un mauvais résultat face à une bonne équipe de Cannes qui a très bien servi. Ils ont été constamment présents dans le jeu. Il a fallu s'adapter tout le temps à l'évolution de la composition de l'équipe adverse. Contre Tours samedi prochain, nous serons peut-être obligés de composer une équipe sans Rivera ni Novak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Ven 3 Avr - 16:59

SAMEDI SOIR PARIS VOLLEY RECOIT TOURS
le mini bus est mis a contribution pour allez voir le match pour les jeunes de fontenay
de nombreux seniors seront present aussi dans les tribunes:cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Lun 6 Avr - 21:33

DEFAITE DE PARIS FACE A TOURS

LES JEUNS DE FONTENAY ETAIENT LA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Mar 7 Avr - 16:03

Paris sous la menace
Tours a dominé Paris lors de la 24e journée (Panoramic)
Diminué, Paris s’est incliné dans sa salle face à Tours (1-3). A deux journées de la fin de la saison régulière, les Parisiens n’ont plus qu’un point d’avance sur Poitiers. La 8e place est encore très ouverte.

par Florian Egly, le 05-04-2009


Le match de la journée : Paris-Tours
A première vue, Paris est dans le dur. Deux défaites d’affilée (après Cannes la semaine dernière), cela n’était jamais arrivé aux Parisiens cette saison en championnat. Les absences de Jiri Novak et Victor Rivera relativisent le deuxième revers, concédé samedi à domicile contre Tours (1/3). «On était censé être meilleur qu’eux. Mais on a pu constater qu’à chaque fois qu’on a levé le pied, on l’a payé très cher», raconte Vincent Montméat dans La Nouvelle République. Tours, 3e, devenait ainsi favori au début de la rencontre. Un statut qu’il confirmait en menant 24-21 dans le premier set. Mais ce n’est que sur le score de 30-28 qu’il le concluait. Paris avait encore des atouts à faire valoir, comme son block (14 contres gagnants). Logiquement, les locaux de Filip Rejlek (20 points) égalisaient à 1/1 (25-20). Le TVB reprenait le dessus dans la 3e manche (21-25) avant de se faire une grosse frayeur. Menés 24-22 dans le 4e acte, les Tourangeaux évitaient de justesse le tie-break grâce à un contre de Le Marrec et une action de classe de Konecny (24-26). «On ne gagne pas souvent à Paris alors quand on le fait, on ne peut que s’en réjouir. Et puis, cette victoire nous assure presque la troisième place. Elle était donc bonne à prendre», se satisfait Pascal Foussard. A une semaine du derby Tours-Poitiers, il suffit d’une victoire en deux matches au TVB pour conserver sa place sur le podium.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Dim 12 Avr - 21:51



A une journée de la fin de la saison régulière, Poitiers a pris les
commandes du championnat en s’imposant avec autorité à Tours (0/3)
tandis que Paris s’est fait surprendre à Alès (3/2). Il reste encore
deux places à prendre pour les Play-offs.

par Florian Egly, le 12-04-2009




Le match de la journée : Tours-Poitiers
Gagner 3/0 sur le
parquet de son rival préféré, ça vous gonfle toujours le moral. Et
quand, en plus, au bout du succès se trouve la première place du
championnat, c’est un très joyeux week-end pascal que Poitiers a vécu. «C’est
bien pour la confiance, ça montre qu’on est capable de sortir des gros
matches. C’est un groupe qui vit bien, il n’y a qu’à voir l’intégration
de Costa, ça ne fait que douze jours qu’il est là
», appréciait à sa juste mesure Olivier Lecat, dans La Nouvelle République.
Une semaine après son carton contre Cannes, le joker brésilien a encore
brillé de sa classe. 21 points en trois sets, c’est vous dire
l’influence. Et pourtant, le Stade Poitevin s’est fait peur. Après
avoir mené de 8 longueurs dans le premier set (15-7), les Poitevins
devaient sauver une balle de set à 23-24 avant de conclure sur trois
points d’affilée (26-24). Plus agressifs, ils ne commettaient pas la
même erreur dans la deuxième manche (25-19) avant de se retrousser les
manches à nouveau dans la troisième (de 22-23 à 25-23). «On ne
pouvait pas gagner ce match avec plusieurs joueurs cadres qui sont
passés à côté. C’est très inquiétant à une semaine des Play-offs. Je ne
comprends pas mais je pense que je vais être obligé de tirer certaines
conclusions
», expliquait de son côté Eric N’Gapeth. Seul point
positif pour le TVB, il ne devrait pas retrouver Poitiers, qui l’a
battu deux fois cette saison, avant la finale, si les choses restent en
l’état.



Les autres matches :
Car à la surprise générale, Paris est
tombé à Alès (12e). Une troisième défaite de rang pour les Parisiens !
Menés deux sets à zéro, ils ont réussi à accrocher un tie-break et
récupérer un point (30-28, 27-25, 23-25, 22-25, 15-13). Insuffisant
toutefois pour conserver la première place, très importante puisqu’elle
accorde l’avantage du terrain jusqu’en finale. Et ce n’est pas
Montpellier, la semaine prochaine, qui devrait aider les Franciliens à
reprendre confiance. Car les Héraultais (9es), en laminant Saint-Brieuc
(25-17, 25-20, 25-13), sont toujours en course pour une place en
Play-offs. Elles sont quatre équipes à viser les deux derniers
strapontins. 7e, Beauvais aurait pu assurer sa place en cas de victoire
face à Sète, un concurrent direct. Mais les Héraultais ont sorti le
grand jeu (19-25, 14-25, 25-17, 13-25) dans ce match à ne pas perdre.
Ils reviennent à trois points du BOUC et deux de Saint-Quentin (8e) qui
s’en est sorti par miracle contre Tourcoing (3/2). Menés 14-10 dans le
tie-break, les Picards ont effacé quatre balles de match pour s’imposer
20-18 au 5e set. Rien n’est fait pour le promu qui se déplacera lors de
la dernière journée chez l’équipe en forme du moment, Toulouse. Face à
Rennes, les Haut-Garonnais ont décroché leur 3e victoire consécutive
(22-25, 25-10, 25-22, 25-19), s’assurant quasiment la 5e place, sans
doute synonyme de quart de finale contre Tourcoing. Une perspective qui
n’effraie pas Josef Smolka, le coach toulousain. «Mon équipe les a
battus deux fois cette saison en championnat. Alors, je pense qu'ils
seront prêts à nous affronter, tout comme nous
».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Mer 22 Avr - 16:47

Yannick commence les play off ce soir a beauvais
Match retour samedi
Il fo aller voir ca et l encourager
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Jeu 23 Avr - 9:50

Mauricio Paes (entraîneur de Paris) :
Je n'ai jamais douté de notre victoire. Mais c'était un match piégeur. On a presque gagné trop facilement les deux premiers sets. Ensuite, Beauvais nous a endormis comme il sait faire. Après, nous sommes revenus mais sans la même concentration. On a commencé à douter alors que Beauvais jouait bien. Finalement, ils ont fait plus une meilleure affaire que nous. Mon seul regret est de ne pas avoir gagné 3-0 pour faire reposer Victor Rivera et Filip Rejlek. La rentrée de Victor Rivera amène de la vivacité et de l'agressivité en fin de match. Hubert Henno a très bien joué et posé beaucoup de problèmes à Beauvais en attaque et au service. A nous maintenant de rester concentrés pour le match retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Ven 24 Avr - 22:00

Paris (2) - Beauvais (7) aller 3/2
Malgré la victoire, l'entraîneur parisien Mauricio Paes s'attend à un retour difficile car Beauvais est une équipe particulière avec un joueur en pleine forme, Pavel Bartik (30 points mercredi). Mais l'apport du libéro parisien Hubert Henno est déjà visible. « Il a gêné les attaques en diagonales et le service de Beauvais », explique le coach parisien, « il a amené son enthousiasme et son envie d'être avec nous. Mais je garde une pensée pour Marquinho qui a été toute la saison avec nous.» Plus les retours en forme de Victor Rivera et Jiri Novak, Paris est bien là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju
tchatcheur
tchatcheur
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Sam 25 Avr - 23:42

Poitiers au tapis
Premier de la saison régulière, Poitiers a été sorti dès les quarts de finale des play-offs du Championnat de France, ce samedi, par Montpellier. Déjà battus lors du match aller dans l'Hérault, les Pictaves ont été dominés (1-3) au retour dans leur antre de Lawson Body. En revanche, Paris et Tours se sont qualifiés sans surprise, respectivement face à Beauvais et Cannes. Tourcoing qui s'est imposé au set en or contre Toulouse, complète le dernier carré.

Gagner vingt-et-un matches sur vingt-six lors de la saison régulière n'aura donc pas été d'une grande utilité. Opposé à Montpellier, modeste huitième de la première phase, Poitiers ne sera même pas parvenu à accrocher le fameux «set en or», promis en cas d'égalité une victoire partout. «Il va falloir sortir la tenue du guerrier», avait prévenu Olivier Lecat, le coach pictave. Ses joueurs l'ont entendu pendant un set - le premier - remporté 25-22. La suite fut un cavalier seul des Montpelliérains, qui s'adjugeaient les trois manches suivantes (25-23, 25-19, 25-20) face à un adversaire bien nerveux.

Tourcoing au finish
Le golden set, si controversé, n'aura finalement concerné qu'un seul des quatre affrontements au programme. Battu à Toulouse (2-3), Tourcoing a profité de l'appui de son public pour renverser la situation. Avec un Gilson impérial (17 points inscrits) bien épaulé par Barca-Cysique et Maréchal, les Nordistes concrétisaient leur domination en trois petites manches (25-23, 25-16, 25-20) et 1h33' de jeu. Le set en or ne leur échappait pas davantage (15-12).

Les deux autres quarts de finale ont respecté la logique. Déjà vainqueurs à l'aller, Paris et Tours ont confirmé leur domination au retour. Contre Beauvais, Paris a toutefois eu du mal à endiguer la puissance de Bartik, notamment dans le deuxième set. Mais Rejlek et Rivera ont su conduire les joueurs de la capitale vers une victoire en quatre temps (25-21, 26-24, 21-25, 25-16). Quant aux Tourangeaux opposés aux Cannois, ils ont laissé échapper la deuxième manche, longue de 42 minutes, mais ont parfaitement maîtrisé les trois autres, à l'image du duo Konecny en verve. Score final : 25-14, 28-30, 25-17, 25-12.

Les demi-finales, prévues les 29 avril et 2 mai, opposeront respectivement Paris à Tours et Tourcoing à Montpellier. Les matches retour et éventuels sets en or, auront lieu à Paris et Toucoing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Mar 28 Avr - 17:26

Play-offs de Pro AM, demi-finales aller, la présentation


Montpellier fait désormais figure d'épouvantail des play-offs et devra assumer un nouveau statut de favori face à Tourcoing. Le champion en titre Paris passera un gros test chez des Tourangeaux libérés.
Montpellier (Cool - Tourcoing (4)
« Faites vous plaisir, tout ce qui vient, c'est du bonus ». Voilà le message que veut faire passer le coach comblé de Montpellier, Arnaud Josserand, à ses joueurs. Auteurs d'une fin de saison en trombe avec une victoire à Paris (0/3) certes un peu diminué, et l'élimination de Poitiers en 1/4, les Héraultais affichent une confiance inébranlable et une rotation complète. « L'équipe est bien et il faudra compter sur nous », avance le coach héraultais, « même si la pression peut venir. » Vainqueur du match aller (1/3, 4e journée) mais battu dans sa salle (2/3, 17e journée), Tourcoing se méfie. Compte tenu des talents individuels (Slavev, Barca-Cysique, Gilson) et de l'expérience des matches couperets (sixième demies d'affilée, finaliste de la Coupe de France), les Télémistes conservent un léger avantage. En outre, ils affichent un bilan à l'extérieur notable : 8 victoires en 13 rencontres.

Tours (3) - Paris (2)
Le choc de ces demies entre le vainqueur de la Coupe de France et le triple champion de France en titre. Solide face à Cannes, Tours (en photo) est paré cette année pour un doublé qui ferait grand bruit. Le coach Eric N'Gapeth s'appuie sur un effectif talentueux, comme les deux pointus David Konecny et Earvin N'Gapeth ou le précieux réceptionneur Marc Schalk. Qualifiés pour la Ligue des Champions, les Tourangeaux s'attendent à une rude bataille. Paris a retrouvé sa gniac qui en fait la meilleure équipe en play-offs de ces dernières années. Bien en place autour d'un quatuor impressionnant Rejlek/ Novak/Hargreaves/Rivera, le collectif a retrouvé son équilibre sans oublier l'apport d'Hubert Henno qui a parfaitement repris le flambeau de Marquinho, blessé, avec sa science du placement.

Demi-finales aller, le programme complet
Mercredi
Montpellier - Tourcoing
Tours - Paris dès 19h30 sur Sport+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Mer 29 Avr - 21:44

Mauricio Paes (entraîneur de Paris, en photo) :
Cela
n'a pas été facile ce soir en dépit du score. L'équipe est restée bien
en place tout le match. On a bien joué les points importants à chaque
fin de sets. Tours a bien servi mais s'est crispé dans les fins de
sets. De l'intérieur, j'ai assisté à un match très intense. Ce n'était
pas un match facile bien, au contraire, car Tours n'a jamais baissé les
bras. Gagner 3-0 ne nous protège pas pour le match retour. Ce n'est pas
encore fini. Mais le groupe est suffisamment mûr pour comprendre que ce
n'est pas fait. Il faudra être encore plus solidaire et concentré que
ce soir. On va tout faire pour éviter le golden set.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Sam 2 Mai - 21:25

PARIS VOLLEY ET YANNICK EN FINALE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Jeu 7 Mai - 21:17

Une option pour Paris

Le Paris-Volley s’est imposé à Tourcoing en finale aller du championnat (1/3).



Paris a un fait un premier pas vers un nouveau titre en Pro A. Les hommes de Mauricio Paes ont en effet remporté le match aller de la finale, jeudi soir, à Tourcoing (26-28, 25-21, 25-21, 25-20). Une victoire qu'il leur faudra confirmer dans trois jours devant leur public, lors du match retour.
Résultat de la finale aller :
Tourcoing-Paris 1/3 (26-28, 25-21, 25-21, 25-20)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Dim 10 Mai - 21:01

Le grand huit pour Paris

La joie des Parisiens, sacrés pour la 4e fois d'affilée en Pro A (DPPI)
Vainqueur aux forceps de Tourcoing en finale retour du championnat (3/2), le Paris-Volley conserve son titre de champion de France pour la quatrième année de suite. Mieux, il remporte son huitième trophée au cours des dix dernières années.
par Aurélien Billot, le 10-05-2009

Le Paris-Volley est insatiable. En s’imposant au tie-break contre Tourcoing en finale retour du championnat (17-25, 25-20, 18-25, 25-22, 15-13), le club de la capitale, qui s'était imposé 3/1 à l'aller, a remporté son huitième titre national en 10 ans, le quatrième consécutif ! Le TLM, de son côté, a confirmé son statut de poulidor du volley en perdant la neuvième finale de son histoire... Tout avait pourtant parfaitement débuté pour la bande à Marcello Fronckowiak, qui ne quittera donc pas le Nord avec un titre. Rapidement devant au tableau de marque (6-14), les Tourquennois remportaient en effet le premier set en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire (17-25). Mais Paris n’est pas le maître absolu du volley français pour rien. Dominés au contre, les hommes de Mauricio Paes devaient faire usage de toute leur expérience pour rester au contact dans la deuxième manche (16-16)… avant de porter l'estocade grâce notamment au réveil de Jiri Novak, auteur de deux points importants dans le money time (25-20). Leur star tchèque enfin sortie de sa boîte, les Franciliens entamaient la troisième manche pied au plancher. Plus solides au filet, ils semblaient même avoir pris un avantage psychologique définitif après ce coup de billard qui voyait Bazin marquer un improbable point… de l’épaule (10-7).
Rejlek, le faux-frère
Mais alors qu’on les croyait parti pour couler définitivement, les Tourquennois refaisaient surface sous la houlette du duo Maréchal-Gilson. Finalement vainqueurs 25-18, les Nordistes n’étaient alors plus qu’à une manche du golden set. Mais Paris n’avait toujours pas dit son dernier mot. Du coup, le quatrième set se transformait en un véritable combat de chefs, avec une intensité rare et quelques échanges incroyables. Comme souvent en pareilles occasions, la décision se faisait sur quelques petits détails, comme cette superbe série au service de Filip Rejlek - futur tourquennois - qui permettait aux Parisiens de se détacher (23-20)… irrémédiablement (25-22). Suffisant pour décourager le TLM pour de bon ? Toujours pas. Car après avoir subi en fin de quatrième set, les Nordistes démarraient la dernière ligne droite en trombe (5-2). Oui mais voilà, une nouvelle fois, Paris accélérait au moment où il le fallait pour recoller et même passer devant (10-7). Tourcoing avait beau offrir aux nombreux Anges Verts ayant fait le déplacement un ultime baroud d'honneur en égalisant à 13 partout, ce sont bien les Parisiens qui concluaient sur leur première opportunité après un block (15-13). Le règne se poursuit pour le Paris-Volley...
Résultat de la finale retour :
Dimanche 10 mai :
Paris -Tourcoing 3/2 (17-25, 25-20, 18-25, 25-22, 15-13)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: BAZIN yannick   Lun 11 Mai - 6:05

ey - Pro A (H) - Le quadruplé pour Paris
Le Paris Volley entraîné par le Franco-Brésilien Mauricio Paes a remporté dimanche à domicile son quatrième titre de champion de France consécutif, un quadruplé qui s'ajoute à celui réussi entre 2000 et 2003 sous les ordres du Canadien Glenn Hoag. Comme en demi-finale, les Franciliens, après avoir gagné le match aller à l'extérieur, ont souffert au match retour contre Tourcoing. «Il me semble que cette année Paris était prenable, qu'on avait la qualité pour les battre», regrettait d'ailleurs Philippe Barca-Cysique. Néanmoins, Paris a su éviter cette fois le passage par le golden set en s'imposant au tie break (17-25, 25-20, 18-25, 25-22, 15-13). «On a livré une belle bataille avec le coeur et les tripes, s'est réjoui Paes. Ils nous ont parfois dominés, mais on n'a rien lâché.»

Afin de s'éviter une neuvième défaite en neuf finales nationales (trois en Pro A, six en Coupe de France), Tourcoing avait pourtant pris tout de suite la situation en main, après le coup d'envoi fictif donné par Franck Leboeuf, dans une salle remplie par de nombreux supporters nordistes, tout de vert vêtus. «On n'attend quoi pour jouer bordel !», criait même Paes alors que Paris était mené 5-13 dans le premier set. A 14-24, il remplaçait Victor Rivera, qui frustré, sortait en maugréant. Le TLM lâchait alors trois points et son entraîneur Marcelo Franchowiak s'inquiétait : «Attention, ils peuvent prendre confiance». Certes, mais à 15-15 dans le deuxième set, Paris n'avait pas monté son niveau de jeu et le fantôme de la demi-finale retour, perdue 3-0 contre Tours à Charpy, faisait une timide apparition.

«Il n'a manqué qu'un grain de sable»
C'est à ce moment là que les Parisiens ont déréglé le jeu d'attaque de Gilson en haussant leur efficacité au contre. Paris se détachait (20-16) et égalisait sur un service raté du vétéran brésilien (41 ans !). Dans la troisième manche, le match s'équilibrait de nouveau (6-6), puis le TLM s'offrait deux petits buts d'avance (7-9, 11-13, 16-18) avant de réussir un 6-0 assassin (16-24) et d'empocher la manche. Le TLM se rapprochait du golden set en s'accrochant dans le quatrième set (20-20) avant d'encaisser un 3-0 et de voir le match verser vers un tie break sur un échec en attaque de Nicolas Maréchal sur le balle de set parisienne.

Ce tie break était d'ailleurs un petit condensé du scénario du match : le TLM prenait le même départ (2-5), se faisait rattraper (5-5), prenait du retard (12-9), revenait (13-13) avant de craquer au pire moment. Pour Philippe Barca-Cysique «il n'a manqué qu'un grain de sable dans la finition», alors que Yannick Bazin, le passeur parisien, reconaissait que la finale s'était «jouée sur des détails et peut-être sur l'expérience dans les fins de set». Paris titré, Tourcoing finaliste vaincu (comme en 2001 et 2002), il y avait une logique dans ce résultat. Vous avez dit fatalité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BAZIN yannick   

Revenir en haut Aller en bas
 
BAZIN yannick
Revenir en haut 
Page 11 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yannick N'Gog a l'essai au SUA la semaine prochaine !
» [Ex] Yannick Yenga (Paris FC)
» Loïc Bazin
» anniversaire yannick
» yannick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le VOLLEY à l'AS FONTENAY AUX ROSES :: Catégorie à modifier... :: ...PERSONNAGES DU CLUB...=-
Sauter vers: