le VOLLEY à l'AS FONTENAY AUX ROSES

volleyball
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 


Partagez | 
 

 Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Jeu 20 Aoû - 10:42

C'est un coup dur pour l'équipe de France. Alors que Pierre Pujol s'est donné une entorse le week-end dernier lors de la qualification au Championnat du monde 2010, l'autre passeur des Bleus Loïc le Marrec va désormais se consacrer à son club de Tours. Agé de 32 ans, le détenteur de 128 sélections réfléchit à cette décision depuis plusieurs mois déjà. Il n'a disputé les dernières qualifications que pour «assurer l'avenir du volley français», peut-on lire dans les colonnes de L'Equipe ce jeudi.

Et qu'importe la place de titulaire qui lui tend les bras à l'Euro. «Je n'ai aucun regret même si la petite chair de poule que procure l'hymne national avant les matches va me manquer», a confié le Breton, qui compte se rapprocher de sa famille. En conséquence, le sélectionneur Philippe Blain se présentera en Turquie avec Yannick Bazin et Toafa Takaniko, douze capes à eux deux.

etrange decision? à la veille du ch d europe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Jeu 20 Aoû - 10:42

Turquie.(EQ)
Philippe Blain, le sélectionneur tricolore, a annoncé mercredi la liste des Bleus qui disputeront le championnat d'Europe en Turquie à partir du 3 septembre. Löic Le Marrec, Marien Moreau et Emmanuel Ragondet n'y figurent plus. Pierre Pujol, blessé à une cheville, n'est pas non plus du voyage.

Yannick Bazin et Toafa Takaniko ont été appelés à la passe, et Baptiste Geiler, Edouard Rowlandson et Jean-François Exica sont de retour après avoir effectué la préparation et participé à la Ligue Mondiale. Le capitaine Olivier Kieffer a soigné sa blessure (abdominaux) et sera opérationnel.
La liste des Bleus :
Pointus : Baptiste Geiler (Montpellier UC) - Anthonin Rouzier (Roeselare)
Centraux : Oliver Kieffer (Poitiers) Capitaine - Jean-Philippe Sol (Montpellier UC) - Jean-Stéphane Tolar (Tourcoing VLM) - Romain Vadeleux (AS Cannes)
Réceptionneurs-attaquants : Stéphane Antiga (Belchatov) - Edouard Rowlandson (Sète) - Guillaume Samica (Jatrebski) - Samuele Tuia (AS Cannes)
Passeurs : Yannick Bazin (Paris) - Toafa Takaniko (Toulouse)
Libéros : Hubert Henno (Rome) - Jean-François Exiga (AS Cannes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcosh
tchatcheur
tchatcheur
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 37
Localisation : Genji's Glove
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Ven 21 Aoû - 7:07

Vla ti pa le boulevard qui s'ouvre devant la route de Mr Bazin !

Elle est belle la phase, espérons pour lui que cela lui réussisse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Mer 26 Aoû - 21:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Jeu 3 Sep - 6:50

Les Bleus dans le doute

Avec un groupe rajeuni et sans ses deux passeurs titulaires, l'équipe de France aborde ce championnat d'Europe «sans certitudes». Elle vise une qualification directe pour l'Euro 2011 plutôt qu'une place sur le podium.




De retour de blessure, le capitaine Olivier Kieffer espère que la France se qualifiera pour l'Euro 2011. (EQ)


C'est un secret de polichinelle : la France «ne fait pas partie des favoris», et son sélectionneur Philippe Blain sait que «tout ne va pas être parfait» lors de ce tournoi qui se déroulera du 3 au 13 septembre en Turquie. Et si le voyage pour Izmir s'est bien déroulé, les Bleus ont malgré tout transporté dans leurs bagages quelques soucis, juste avant de rencontrer la Pologne jeudi (16h30).

Premières ombres au tableau : l'entorse à la cheville de Pierre Pujol et le départ à la retraite de Loïc Le Marrec qui ont propulsé sur le devant de la scène deux passeurs dépourvus d'expérience internationale, Yannick Bazin et Toafa Takaniko. Du coup, la préparation s'est faite dans l'urgence lors du stage à Calais fin août, et l'équipe n'a pas eu le temps de bien peaufiner ses réglages. Philippe Blain ne s'en cache pas sur le site officiel de la fédération: «Techniquement et tactiquement, il y a encore des chantiers.»

Premier match décisif


Ajoutez à cela la méforme du genou de Stéphane Antiga, réceptionneur et joueur le plus capé en actif avec 276 sélections, et l'on comprend mieux pourquoi le capitaine Olivier Kieffer, enfin opérationnel après deux années entrecoupées de blessures, assure que «l'objectif est de se qualifier pour le prochain Euro en se classant parmi les six premiers du tournoi». Néanmoins, il sait que le chemin vers la qualification sera compliqué: «Nous allons connaître des moments difficiles. On va se faire malmener», surenchérit-il dans L'Equipe de ce jeudi.

A ses yeux, «tout va dépendre du premier match car la deuxième phase semble plus jouable». En cas de qualification pour le second tour, les Bleus croiseront les trois premiers de la poule C, composée de l'Espagne, la Grèce, la Slovénie et la Slovaquie. Autant d'équipes qui, mis à part le champion ibérique en titre, semblent plus accessibles que ses adversaires de la poule A. D'ailleurs, le coach tricolore reste lucide : la Pologne est «supérieure», l'Allemagne «plus physique», et la Turquie «bénéficiera d'un environnement particulier à ne pas sous-estimer».

Poule A (Izmir) Turquie, Allemagne, France, Pologne. Poule B (Istanbul) Russie, Finlande, Estonie, Pays-Bas. Poule C (Izmir) Espagne, Grèce, Slovaquie, Slovénie. Poule D (Istanbul) Serbie, Italie, Bulgarie, République tchèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Jeu 3 Sep - 6:51

aujourd'hui Pologne/France 16h30 sur SPORT+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djerom
bébé forumeur
bébé forumeur


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Jeu 3 Sep - 13:53

L'Equipe - 03/09/09

Ça passe ou ça casse

Avec deux passeurs néophytes, Bazin et Takaniko, les Bleus joueront l’Euro sans filet.

IZMIR –
de notre envoyé spécial


« BON, TOAFA, quand tu auras fini ton interview avec Paris Match, tu nous rejoindras ? »
Olivier Lecat, l’entraîneur adjoint de l’équipe de France, est toujours aussi taquin. À son côté,
Yannick Bazin rigole dans le couloir de l’hôtel Hilton. Lui aussi attend Takaniko, pour une
séance vidéo où les deux jeunes passeurs vont décortiquer le jeu de Polonais qu’ils connaissent
fort peu. Arrivés dans le groupe sur la pointe des pieds il y a dix jours, Bazin (26 ans) et Takaniko
(24 ans), qui partagent la même chambre, ne comptent que douze sélections à eux deux.
Mais à la suite du retrait de Loïc Le Marrec et de la blessure de Pierre Pujol (entorse), qui n’est pas
en veine aux Championnats d’Europe, le sélectionneur Philippe Blain les a propulsés en première
ligne. Sans aucune garantie.

LEUR PROFIL. – Musclé ! Taillés dans le roc, Bazin et Takaniko ne sont pas des tendres. Si, par
le passé, les passeurs français étaient aussi des artistes (Fabiani, Chambertin, Kergret…), tous
deux sont avant tout des volleyeurs complets, très performants au service, au contre et en
défense. Leur qualité de passe ? Pas toujours nickel, malheureusement. Elle risque en plus de
souffrir du manque d’automatismes avec les attaquants. Mais tous deux ont livré deux saisons
très consistantes avec leur club : Bazin est devenu champion de France avec Paris tandis
que Takaniko a mené Toulouse en demi-finales de la Coupe et en quarts de finale de Pro A.
Surtout, avec un gros coeur on compense.

LEUR ÉTAT D’ESPRIT. – « Pour moi, c’est un grand honneur de participer à cet Euro, entame
Takaniko. Cette sélection récompense ma saison. Je me suis beaucoup battu parce que je voulais
intégrer l’équipe de France cet été. Maintenant, Yannick, avec son expérience en Ligue des
champions, part comme numéro 1. Mais j’ai envie de faire un truc ici. » Un truc, c’est aussi ce
qu’ambitionne Bazin :« Onaune chance de réaliser un coup. Si on bosse bien, cette poule est à
notre portée. On ne se prend pas la tête et cette situation compliquée nous donne un petit supplément
d’âme. Moi, j’y crois. »

ÇA CHANGE QUOI ? – « Tout, répond Philippe Blain. Nous jouerons de manière plus simple en
espérant gagner en efficacité. » Faute de temps, le jeu français, souvent léché, va donc perdre en
variété. Les deux nouveaux passeurs ne sont pas forcément très à l’aise avec le jeu rapide, que ce
soit en passe courte ou aux trois mètres plein centre (« pipe »). Le risque d’être trop lisible par
le contre adverse est donc latent. Sauf si la réception est top niveau et place les deux néophytes
dans d’excellentes conditions... – G. De.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Ven 4 Sep - 10:26

UNE DÉFAITE MAIS DES REPÈRES

Malgré la défaite concédée face aux Polonais (1-3) favoris du groupe, les Tricolores ont affiché un visage séduisant ce soir à Izmir. De bon augure avant les deux prochains matches : samedi face à l'Allemagne puis dimanche face au pays hôte, la Turquie. Deux rencontres qu'il faudra bien négocier pour aborder les éventuels play-offs avec des arguments. L'Allemagne a eu recours au tie-break (15-13) pour se défaire de la Turquie.


Tous les matches de l'équipe de France en direct sur Sport + avec aux commentaires Nicolas Baillou et Alain Fabiani. Consultez tout le programme (avec les rediffusions) sur le site de Sport +
Les Bleus ont attaqué tambours battant leur premier duel à Izmir avec un premier set très engageant remporté par 25-18 sur un contre de Stéphane Antiga. Menés 11-13, les Français passaient en force à 18-13 pour ne plus lâcher le bénéfice acquis par la puissance de Yannick Bazin : le passeur parisien avait aligné une série de services puissants pour affoler le compteur. Les Polonais, vice-champions du Monde (2006) et qui sont attendus sur le podium en Turquie, ont subi avant de s'imposer dans le combat physique. Dès le deuxième set, ils prenaient le commandement de la partie pour ne finalement plus le lâcher. Les hommes de Daniel Castelani remettaient les 2 formations à égalité (25-17).

Romain Vadeleux permettait aux Tricolores de rester au contact dès l'entame du 3ème set. les Polonais atteignaient le 1er temps mort technique avec un point d'avance (8-7) mais les Bleus s'accrochaient et ce sont eux qui, grâce à un contre du capitaine Kieffer, passaient en tête au 2ème temps mort (16-15). Antonin Rouzier manquait une attaque à 19-18 et Philippe Blain prenait un 1er temps mort. Juste derrière, Rouzier plaçait une attaque payante et les Bleus repassaient devant à 20-19. Le Polonais amortissaient le choc et alignaient une série de 3 points. Un ace de Yannick Bazin permettait finalement aux Bleus de recoller à 22 égalité. Malheureusement le compteur des Bleus allait se bloquer après que Rouzier eut manqué le rectangle puisse se fasse contrer dans cette fin de set.
Avec plus d'opportunisme et de justesse dans ce money-time, les Bleus pouvaient certainement s'offrir un bel avenir dans cet Euro. Finalement défaits 25 à 18 dans un ultime set où Samuele Tuia réussissait quelques attaques bien senties, les Bleus devaient s'incliner 3 sets à 1. Ce soir les Bleus ont cependant livré un contenu sur lequel ils peuvent s'appuyer avant d'affronter l'Allemagne (samedi) puis la Turquie (dimanche) avec l'impératif d'une victoire pour passer en play-offs (2ème phase avec 2 groupes de 6 équipes).


Déclarations :
Philippe Blain :
Nous avons pris la rencontre par le bon bout. Dans le 3ème set il y a eu trop d'imprécisions notamment sur les 2 balles que nous avons pour aller chercher ce set. Cela fait partie des petits détails qu'il va falloir régler mais dans l'ensemble je suis satisfait car il y a eu des choses satisfaisantes face à la meilleure équipe de la poule. On ne se satisfait pas de la défaite 3-1 mais c'est tout de même encourageant pour la suite.
La compétition est encore longue mais par rapport à l'organisation, c'est positif. Yannick Bazin a vraiment fait un très bon match en offrant des solutions à l'équipe. J'espère que Guillaume Samica sera dans de meilleures dispositions pour la suite car il doit normalement faire partie des joueurs qui apportent leur expérience mais ce soir il est passé à travers.

Hubert Henno : Par expérience, la France démarre toujours bien les grandes compétitions car il y a beaucoup d'envie et de motivation au sortir d'une bonne préparation. Ce soir, c'était un premier match difficile que l'on a bien entamé. Ensuite, grâce à leur impact physique, les Polonais ont dominé. Cela ne s'est joué à rien dans le 3ème set et je regrette que toutes les décisions limites soient contre nous. Les Polonais ont bien su gérer la fin du 3ème set. Après c'était difficile car ils étaient plus en confiance. Nous avons affronté la meilleure équipe au 1er match et il ne faut surtout pas voir ça comme une désillusion. Derrière, il y a 2 autres matches abordables qu'il faut essayer de gagner.
Il va falloir apprendre à mieux gérer les fins de set car c'est dans le money-time, après la barre des 20 points, que cela se gagne.

Yannick Bazin :
J'ai connu un début du match pas facile mais petit à petit c'et venu car je sentais que le groupe me faisait confiance. On s'est donné au maximum et on a fait en sorte que ça marche. Notre niveau de jeu va monter de match en match. Face au jeu physique des Polonais, on a essayé de jouer sur un autre registre en essayant de défendre, de ralentir les ballons. Le troisième set, c'est la clef du match, ça ne se joue à rien, c'est dommage...

Oliver Kieffer (capitaine) : On savait que les Polonais avaient plus de pression que nous et je pense que nous les avons surpris. Ensuite ils ont serré le jeu mais c'est incontestablement le 3ème set qui fait basculer la rencontre et où on a manqué d'expérience. Avec cette jeune équipe il y a cependant beaucoup de choses à retenir. Nos deux jeunes passeurs manquent peut-être d'expérience mais apportent beaucoup de fraîcheur et d'humilité. C'est super agréable de jouer dans ce groupe : je n'ai pas vu un joueur lâcher et ça m'aurait vraiment fait plaisir de gagner avec ce groupe. On va bien se reposer demain avant d'affronter l'Allemagne samedi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Sam 5 Sep - 8:46

<table cellSpacing=0 cellPadding=0 width=650><tr><td width="61%"> Yannick Bazin et Toafa Takaniko entourent l'entraîneur adjoint des Bleus, Olivier Lecat, ex-international à la passe. (Photo Stéphane Pillaud / Sportissimo).</TD>
<td width=0%>
</TD>
<td width="38%">

PASSE ET GAGNE


L'arrêt de la carrière internationale de Loïc Le Marrec et la blessure de Pierre Pujol ont changé la donne à la passe : les Bleus sont partis à l'Euro avec deux autres passeurs, Yannick Bazin et Toafa Takaniko inexpérimentés sur la scène internationale. Passeur chez les Bleus de 1991 à 2002, Olivier Lecat est l'adjoint de Philippe Blain en charge notamment du poste spécifique des passeurs. Décryptage.
</TD></TR></TABLE>

Tous les matches de l'équipe de France en direct sur Sport + avec aux commentaires Nicolas Baillou et Alain Fabiani. Consultez tout le programme (avec les rediffusions) sur le site de Sport +
Difficile d'imaginer que ces deux-là sont en concurrence pour donner le tempo du jeu de l'équipe de France. Descendus de leur chambre commune, ils sont côte à côte dans le bus qui mène les Bleus à l'entraînement. Ce matin, Yannick Bazin et Toafa Takaniko ont l'humeur taquine. Les Bleus se sont inclinés hier en ouverture de l'Euro face à la Pologne mais Yannick Bazin a réussi ses débuts au milieu des Bleus.

Pote de chambrée

Appelés 10 jours seulement avant le début de l'Euro, les deux garçons faisaient toutefois partie du groupe de 25 joueurs qui était réuni à Calais début mai pour préparer la saison internationale. Sacré champion de France avec le Paris Volley, Yannick Bazin (26 ans) est un garçon avec un gros tempérament qu'il exprime tout en finesse à la passe et souvent avec violence au service comme hier lors du 1er set où sa belle série fit passer les Bleus devant les Polonais. Toafa Takaniko (24 ans) est tout aussi puissant au contre et au service. Originaire de Wallis et Futuna, le solide passeur toulousain n'est pas entré en jeu : il garde le sourire et porte un oeil critique sur son pote de chambrée :
"Je l'ai d'abord félicité pour le bon match qu'il a réalisé hier... Je l'ai aussi un peu branché sur ses trois premiers ballons, ose Toafa. Yannick Bazin éclate de rire, il n'en veut pas à son coéquipier, son concurrent aussi. "En fait, on s'entend très bien, on est des potes. C'est pour ça qu'on partage la même chambre : on s'entend vraiment bien, explique Bazin. Au delà de la concurrence, on veut que l'équipe gagne, c'est tout ce qui nous importe."

Le rôle du staff et de l'équipe
La concurrence peut parfois conduire à des psychodrames à ce poste si particulier. Philippe Blain a beaucoup insisté pendant la préparation : c'est au staff et aux autres joueurs de mettre les passeurs dans les meilleures conditions. Sans préjuger de la suite de la compétition, la mayonnaise semble avoir bien pris. Olivier Lecat jouit d'une double proximité, d'abord dans son rôle d'adjoint de Blain et d'expert à la passe. Au sein du staff de l'équipe de France, l'entraîneur de Poitiers doit mettre ses deux poulains dans les meilleures dispositions. "Le fait qu'il soit un ancien passeur international, c'est un avantage dans la relation, indique Yannick Bazin. Surtout, c'est quelqu'un de tranquille qui dédramatise et avec lequel on peut bien discuter. Il nous apporte de la sérénité."
Olivier Lecat : "nous sommes des partenaires"

Comment gérer au mieux l'arrivée des deux passeurs lors du stage terminal à moins de 10 jours d'un Euro ?
"On a demandé à toute l'équipe d'accepter cette situation qui n'était pas prévue avec successivement la blessure de Pierre (Pujol) et l'arrêt de Loïc (Le Marrec). Nous avons bénéficié de peu de temps pour leur permettre de réaliser ce qu'ils savent bien faire mais Yannick (Bazin) et Toaka (Takaniko) ont tous les deux du talent. L'expérience s'acquière avec le temps notamment pout Yannick qui est amené à jouer plus sur cette compétition. Il arrive avec son parcours en club, à Cannes et à Paris, notamment en Ligue des Champions. Maintenant, c'est le rapport à l'équipe de France, au maillot qu'il doit gérer, explique Olivier Lecat. Hier soir, la performance du Parisien a rassuré l'équipe.

D'autres qualités
"Il a eu un début timide sur les 3 premières passes mais pour un galop d'essai, c'est plutôt réussi. Il a bien alterné le jeu des Tricolores. Yannick est fort en caractère et ça l'a beaucoup aidé à surmonter cette entame." Pour mettre les passeurs en confiance et en ordre de marche avec leurs coéquipiers, c'est le travail minutieux réalisé à Calais qui doit porter ses fruits. "On a travaillé sur des modules simplifiés et on a un peu limité l'autonomie des joueurs. Ce sont des garçons qui possèdent de grosses qualités au service et au bloc et qui peuvent beaucoup apporter à l'équipe dans ces secteurs. Ils sont aussi capables d'aller chercher des ballons très hauts. D'un petit déficit de par le manque d'automatismes, ils sont capables de compenser avec d'autres qualités, se réjouit Lecat qui travaille aux côtés de Philippe Blain depuis 2005 en plus de mener les destinées du club poitevin depuis 2006. "Nous sommes les partenaires des joueurs qui sont les acteurs. Mais c'est aux garçons d'écrire leur histoire et de gérer la concurrence, explique celui qui sourit à l'idée que Yannick et Toafa partagent la même chambre. "J'ai trouvé ça mignon. C'est lié aux circonstances car ils sont arrivés ensemble en stage. Il est vrai que par le passé les passeurs n'ont pas toujours fait chambre commune. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MO
tchatcheur
tchatcheur


Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Sam 5 Sep - 23:45

Victoire méritée de l'EDF hier contre l'allemagne. J'ai aimé la combativité de l'équipe et sa solidité défensive dans les moments clé du match. Belle prestation de Yannick, Rouzier aussi, Samica et Antiga. Gros match aujourd'hui contre les turques chez eux. Aux bleus de confirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Dim 6 Sep - 22:00

en route pour les play off

PLAY-OFFS - programme

A Izmir : Pologne - Grèce - France - Espagne - Allemagne - Slovaquie
Mardi 8 septembre :
A 15h00 : Allemagne - Grèce
A 17h30 : Pologne - Espagne
A 20h00 : France - Slovaquie

Mercredi 9 septembre :
A 15h00 : Espagne - Allemagne
A 17h30 : France - Grèce
A 20h00 : Slovaquie - Pologne

Jeudi 10 septembre :
A 15h00 : France - Espagne
A 17h30 : Allemagne Slovaquie
A 20h00 : Pologne - Grèce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Lun 7 Sep - 6:15

Blain : «On a bien géré»
En disposant de la Turquie dimanche, les Français ont obtenu leur billet pour le deuxième tour. Le sélectionneur des Bleus Philippe Blain veut maintenant «aller le plus loin possible».

Philippe Blain et son équipe de France vont maintenant affronter l'Espagne, la Slovaquie et la Grèce. (AFP)Philippe Blain (entraîneur) : «Dans l'ensemble on a bien géré le match. La Turquie, c'est quand même une équipe qui joue au volley. Nous avons été propres, bien dans les consignes, surtout au début. L'équipe est bien en place et solidaire. La satisfaction, c'est que l'état d'esprit et l'envie de bien faire sont là. On est sur une bonne voie, avec du plaisir, du jeu et des choses qui se passent bien. Essayons d'aller le plus loin possible.»


Stéphane Antiga (attaquant) : «Les Turcs jouent bien, pas dans tous les secteurs, mais ils sont capables de bien contrer et de bien attaquer. En service et réception ils souffrent un petit peu. L'arbitrage était un peu frustrant, mais on ne s'est pas énervé. Le jour de repos va faire du bien. On était un peu fatigué ce soir. On va jouer contre l'Espagne, la Grèce et la Slovaquie. Ce sont des équipes qui jouent bien, mais qui sont a priori moins forte que la Pologne. A nous d'être sérieux et régulier, au sein des matches et pendant toute la compétition.»


Samuele Tuia (attaquant) : «On a été très bon au bloc et en défense. A force d'être combatifs derrière, ça les a mis un peu en dessous. C'est déjà une grosse satisfaction de sortir de cette poule, ce qui n'était pas évident. Les équipes qu'on va jouer sont à notre portée. On a un gros truc à faire dans cette poule-là pour aller en demi-finales.»

Hubert Henno (libéro) : «On a fait un match comme il fallait. On n'a pas laissé de plumes. Il y a des choses positives à retenir, mais aussi du négatif. On a très bien joué pendant un set et demi et puis on a essayé de se la jouer tranquille, mais on sait très bien que comme ça on n'y arrivera jamais. J'ai bien peur que contre des équipes plus fortes et expérimentées comme la Grèce et l'Espagne ça ne passe pas. Il faut se rentrer ça dans la tête. On est bien entré dans la compétition, on a fait ce qu'il fallait, maintenant on a toutes les cartes en main pour aller en demies. On a trois équipes à jouer loin d'être faciles mais qui sont à notre portée.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Mar 8 Sep - 11:04

Volley - ChE (H)


Un gros coup à jouer

Qualifiés pour le deuxième tour, les Bleus sont tombés dans une poule clémente avec comme concurrents la Slovaquie, la Grèce, et l'Espagne. En toute logique, elle peut viser le dernier carré de l'Euro.




Avec un groupe E ''abordable'', les Bleus peuvent viser le dernier carré. (EQ)


Après leur défaite en ouverture face à la Pologne (1-3), les mauvaises langues assuraient que la France était venue en touriste et non en tant que candidate au titre. Depuis, les hommes de Philippe Blain ont terrassé la Turquie (3-0) poussée par son public électrique, et dominé les solides joueurs de la Mannschaft (3-1). Aujourd'hui, elle peut espérer beaucoup plus que «son deuxième objectif», une qualification pour l'Euro 2011, en visant une place pour les demi-finales. Evidemment, si les Tricolores étaient tombés dans le groupe F, composé de quatre postulants au sacre européen - la Russie, la Bulgarie, la Serbie et l'Italie -, le son de cloche serait bien différent. Mais, en étant tombé dans la poule E, tout devient possible.

Gare au réveil de l'Espagne


Régulièrement battue par les Bleus en compétition officielle, la Slovaquie, et son jeu plutôt classique où ne règne pas l'originalité, ne devrait pas a priori poser de problèmes. Ensuite, la Grèce, décevante lors de ses dernières sorties, semble reprendre du poil de la bête. Dotée d'un pointu intelligent (Roumeliotis) et d'un réceptionneur stable (Christofidelis), elle a remporté ses trois premiers matches. Enfin, l'Espagne n'a plus son rayonnement de 2007, qui lui avait permis d'être championne d'Europe, à la surprise générale. Gare cependant à son réveil ! Très expérimentée avec les deux frères Falasca - le passeur Miguel et l'attaquant Guillermo -, la Seleccion est toujours remontée quand elle affronte la France. Elle n'a plus perdu contre cette dernière depuis l'Euro 2003.


Nouvelle dynamique


Oubliez les forfaits des piliers de l'équipe de France (Pujol et Le Marrec), la préparation raccourcie... Les Bleus sont entrés dans une nouvelle dynamique. Montant chaque match en puissance, le passeur remplaçant Yannick Bazin s'impose à son poste, tout comme Antonin Rouzier qui est plus confiant que lors de ses «moments d'absence», si fatals lors du match contre la Pologne. Ajoutez à cela des remplaçants en forme comme Jean-Stéphane Tolar et la France a toutes les raisons d'espérer terminer parmi les deux premiers de son groupe. Le réceptionneur Samuel Tuia, lui, s'en convainc dans L'Equipe de ce lundi: «Maintenant, nos futurs adversaires me semblent à notre portée. On a un gros truc à faire.» Les Bleus entament le deuxième tour mardi face à la Slovaquie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Mar 8 Sep - 21:32

Les Bleus redémarrent bien

La France a remporté son premier match du deuxième tour de l’Euro aux dépens de la Slovaquie (3/1).



Troisième victoire pour les Bleus à l’Euro. Après l’Allemagne et la Turquie au premier tour, les hommes de Philippe Blain ont pris le dessus sur la Slovénie pour leur entrée en lice dans les play-offs (25-23, 24-26, 25-22, 25-21). Prochain rendez-vous, dès mercredi, face à la Grèce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Mer 9 Sep - 21:31

Les Bleus vers les demies

Romain VAdeleux et les Bleus sont presque en demi-finales de l'Euro (DPPI)
L’équipe de France a fait un pas de plus vers les demi-finales de l’Euro 2009 en battant la Grèce 3 sets à 1. Les Bleus joueront leur place dans le dernier carré jeudi contre l’Espagne.
par Emmanuel Quintin, le 09-09-2009

L’équipe de France n’est pas encore qualifiée pour les demi-finales de l’Euro 2009 turc. Mais elle a fait un grand pas vers le dernier carré ce mercredi. Après avoir disposé de la Slovaquie 3 sets à 1 mardi, les hommes de Philippe Blain ont en effet dominé, sur le même score, la Grèce ce mercredi soir (25-18, 30-32, 25-18, 25-23). Deuxième du groupe E derrière la Pologne, assurée de sa qualification, la France sera qualifiée si elle bat l’Espagne, tenante du titre mais déjà éliminée cette année, jeudi pour son dernier match du groupe. Et même si elle perd, seule l’Allemagne peut la priver d’une place dans le dernier carré. Le billet se jouerait alors au set average. Mais avant de sortir la calculette, les Français devaient d’abord remplir leur contrat, à savoir battre une équipe grecque que l’on annonçait roublarde. Emmenés par un bon Guillaume Samica, les Tricolores entraient parfaitement dans la partie. En tête de bout en bout dans le premier set, les Bleus empochaient cette première manche facilement (25-18).
Une victoire avec la manière
La deuxième commençait sur le même rythme avec des Français qui menait les débats. Mais en milieu de set, les Grecs se réveillaient enfin et, pour la première fois de la partie, passaient en tête (21-20). Les Hellènes étaient survoltés et, après 7balles de set (!), égalisaient (30-32). Vexés, les Français rééditaient le même scénario que dans la première manche. En tête dès le début de la manche (7-4), les partenaires d’Oliver Kieffer reprenaient logiquement les devants (25-18). Mais Tondor Baev et ses coéquipiers ne baissaient pas les bras. Et repartaient au combat. Obligés de courir après le score (1-4, 9-10), les Français parvenaient à recoller et bouclaient même la partie sur leur première balle de match (25-18, 30-32, 25-15, 25-23). «C’est une bonne victoire. On a gagné avec la manière contre une équipe très pénible à jouer. On n’est plus qu’à trois sets des demi-finales», jubilait Guillaume Samica après la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Jeu 10 Sep - 21:25

La France en demies !

Les Français ont su se remobiliser pour venir à bout de l'Espagne. (CEV)
S’imposer pour ne pas dépendre d'autrui. Tel était l’objectif des Bleus face à l’Espagne. Mission accomplie (3-1) pour les Tricolores, qui accèdent aux demi-finales de l’Euro, même si la manière est à revoir.
par Ismaël Bouchafra-Hennequin, le 10-09-2009

Deux premiers sets rondement menés
Pour valider leur ticket pour les demi-finales, les Bleus devaient impérativement s'imposer contre l'Espagne. Cela avait tout du match piège face à une équipe qui n'avait plus rien à jouer. Après une phase d’observation (4-4), l’équipe de France prenait rapidement les commandes dans le premier set en infligeant notamment un cinglant cinq-zéro aux Espagnols (9-4) grâce à de belles attaques d’Antonin Rouzier et d’Olivier Kieffer. La France basculait en tête à la mi-set (16-13) puis se relâchait quelque peu (22-20). Philippe Blain prenait alors un temps mort pour recadrer ses troupes. Rouzier et Samica, transperçaient coup sur coup le contre adverse. Une attaque des Ibères au trois mètres annoncée ‘‘out’’ permettait aux Bleus de mener un set à zéro (25-21). Les Bleus débutaient idéalement la deuxième manche (6-1). Julio Velasco, le sélectionneur espagnol, ne s’y trompait et demandait successivement deux temps morts pour endiguer la vague bleue. Mais le bras d’Anthony Rouzier était visiblement chaud puisqu’il enchaînait deux aces et un smash (9-1). Le risque à ce moment était que les joueurs français se déconcentrent, qu’ils la jouent facile. La belle mécanique s’enrayait quelque peu après trois points consécutifs inscrits par les Espagnols (15-9). Philippe Blain répétait à ses joueurs : «On continue à rester dedans. Plus vite on en termine, mieux c’est». Les Bleus comprirent le message et remportaient le deuxième set (25-15).
Ils ont joué avec le feu
Les Français commençaient le troisième set sur le même rythme (3-0). Juan Carlos Barcala se heurtait par deux fois au contre tricolore. Dans le même temps, Antonin Rouzier trouvait des angles incroyables en attaque. Mais par la suite, les Bleus commencèrent à déjouer (9-9) en donnant un nombre incalculable de points aux Espagnols, champions d’Europe en titre mais déjà éliminés de la course au dernier carré. Résultat, ces derniers bien emmenés par leur pointu, Sergio Noda, gagnaient la troisième manche (27-25). La France venait quant à elle de laisser passer une balle de match dans la bataille. Et une belle occasion de se mettre définitivement à l’abri. Les Bleus étaient donc embarqués dans un quatrième set. Poussifs à l’entame (3-5), les Français reprenaient le dessus en retrouvant plus de précision et de vitesse dans leur jeu. Sérieux et appliqués, ils se détachèrent rapidement grâce à une formidable défense d’Hubert Henno, des contres de Stéphane Antiga et Yannick Bazin ainsi que par des attaques plein centre de Romain Vadeleux (18-13). Et s’imposaient au final 25-17 dans ce quatrième set. La France est en demi-finales de l’Euro. Un évènement qui n’était plus arrivé depuis 2003. Pour aller plus loin, il faudra réaliser un exploit face à l'épouvantail russe, invaincu en six matches.
Jeudi 10 septembre
France - Espagne 3-1 (25-21, 25-15, 25-27, 25-17)
Programme des demi-finales :
Samedi 12 septembre
16h30
Pologne - Bulgarie
19h30
France - Russie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyes
king of forum
king of forum
avatar

Nombre de messages : 88
Localisation : plage
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Ven 11 Sep - 14:48

Moi je dis juste que c'est la grande classe d'avoir une équipe de France qui gagne et que Yannick en soit le 1er passeur (j'y vois de plus un rapport direct).

Il n'est pas issu du sérail du CNVB ce qui lui a valu cette tardive et "heureuse" reconnaissance (il aura quand même fallu une retraite couplée à une blessure).

En espérant qu'il ait définitivement gagné sa place pour les mondiaux de 2010 et les JO de 2012.

Pour en revenir à ces championnats d'Europe :
On n'est pas les plus grands, on n'est pas les plus costauds et on n'est peut être pas les plus techniques mais on gagne !
Et c'est bien ce qu'on leur demande.

Lyes en mode il s'est fait tout seul et ça marche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rhum1
tchatcheur
tchatcheur
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Sam 12 Sep - 20:23

Yeeeeeeeeeeahhhhhhhhhhh la france en finale aprés un match de foooooooooolie.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Dim 13 Sep - 20:33

Les Bleus finissent en argent

L'équipe de France n'a pas réussi à boucler son excellent parcours à l'Euro avec la médaille d'or. Les Bleus ont été battus en finale par la Pologne (29-27, 25-21, 15-25, 26-24), dimanche à Izmir, et repartent donc avec l'argent, comme en 2003.




Comme lors du premier match de poule, les Polonais ont dominé l'équipe de France de Romain Vadeleux et Yannick Bazin.(REUT)


La plus haute marche les a encore fuis. Pour la troisième fois de leur histoire, la deuxième fois en sept ans, les Bleus n'ont pas réussi à s'imposer en finale de l'Euro. Un échec ? Pas vraiment. Se frayer si loin un chemin dans la compétition sans parvenir à s'offrir le titre, va certes nourrir leur frustration. Mais ils peuvent être fiers de ce qu'ils ont accompli, et surtout optimistes concernant leur avenir à moyen terme. À l'inverse de 2003, où ils avaient un statut à assumer après leur sacre mondial, les Tricolores étaient arrivés en Turquie sur la pointe des pieds. Pas pour miser sur l'effet de surprise, mais bien parce que leur potentiel semblait limité.


Un parcours de grande qualité


Comme un paradoxe, c'est après sa défaite inaugurale dans le tournoi, que l'équipe de France a pris conscience des qualités sur lesquelles elle pouvait s'appuyer. Elle avait, déjà, été dominée par la Pologne après avoir remporté le premier set (3-1). En dix jours, le visage des Bleus a changé et ils sont montés en puissance en enchaînant les victoires avec, comme moment d'anthologie, celle face aux Russes (3-2). Une demi-finale qui a certainement entamé les ressources physiques des Tricolores, et influé sur leurs nerfs. L'entame de match face à la Pologne, dimanche soir, a d'ailleurs donné des indices sur l'épilogue à venir. Antonin Rouzier, si efficace et précieux durant cet Euro, a été contré coup sur coup, sur ses deux premières tentatives par le géant Bakiewitz, qui s'offrait là un parfait asendant psychologique.


L'équipe de Philippe Blain a su se relever, prenant même l'avantage (10-7) avant que les Polonais ne lui infligent un 3-0 pour recoller, puis un autre pour s'approcher du set (19-22). Dominés en bouts de filets par les géants de l'Est, les Bleus ont quand même trouvé des failles et le moyen de se procurer une balle de set, suite à une claque envoyée par Romain Vadeleux (24-23). Une occasion que la Pologne s'est employée à avorter, profitant d'une erreur au service de Rouzier, qui a ensuite vu le filet dévier son smash à côté (26-27). L'un des tournants. Probablement le dernier. Dans la foulée, la Pologne a remporté le set (29-27) et a passé la vitesse supérieure. Dominateurs dans tous les registres face à une équipe de France dont la réception s'est étiolée, les Polonais ont continué sur leur lancée, en s'imposant sans trop de problème lors du deuxième set (25-21).

Les Polonais sont des géants


Seule une baisse de concentration, liée à un manque de fraîcheur physique (la Pologne a disputé deux tie-breaks lors du tour principal), a permis aux Français de prendre les commandes du troisième set. Puis de le remporter (25-16), sous l'impulsion des anciens Stéphane Antiga et Guillaume Samica (19 pts), qui ont retrouvé leur malice en bout de filet. L'espoir revenu, les Bleus ont alors rendu coup pour coup aux Polonais, le quatrième set prenant des airs de jeu décisif (7-8 ; 15-14 ; 20-22). Rouzier (25 pts au final) en a profité pour allumer la mèche (22-22). Qui a rapidement été éteinte par une défense polonaise hermétique, et le bras de Gruszka (23 pts). Après un sans-faute dans cet Euro - huit victoires-, la Pologne s'est donc offert son premier titre continental. Les Bleus devront eux patienter. Peut-être moins longtemps qu'ils ne le pensaient deux semaines auparavant. - J. Te.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Lun 14 Sep - 11:38

Les Bleus qualifiés pour 2011

S'ils n'ont pas réussi à remporter la médaille d'or, les Bleus ont obtenu deux choses au terme de leur finale face à la Pologne (3-1), dimanche soir à Izmir : la médaille d'argent, donc, et la qualification d'ores et déjà assurée pour l'Euro 2011, en République tchèque et en Autriche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Lun 14 Sep - 11:40

Entre déception et espoir
Après avoir réussi une fin de match incroyable en demi-finale, la veille, les Bleus ne sont pas parvenus à s'offrir le plus bel épilogue, dimanche. «On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes», lâche Guillaume Samica.

Stéphane Antiga (n°7) au bord des larmes, au milieu de ses coéquipiers, pendant que les Polonais célèbrent leur victoire de l'autre côté du terrain.(EQ)
La résistance des Bleus a pris fin sous les coups de boutoir polonais. Leur espoir de décrocher une médaille d'or inimaginable à l'orée du tournoi, aussi. Si l'équipe de France n'a pas à rougir de son parcours, au contraire, la déception prédominait dans les minutes qui ont suivi le dernier point de la finale. «On a eu une équipe de France un peu en dessous de ses capacités, juge Guillaume Samica, très marqué par cette défaite. On ne s'est pas lâché complètement et pas tous en même temps, comme on avait pu le voir dans les autres matches. Les Polonais sont peut-être plus forts que nous, mais pas beaucoup. On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes». «Si on les avait embêtés depuis le début ça aurait peut-être été différent», note pour sa part Hubert Henno, qui faisait partie, comme Samica et Stéphane Antiga, de l'équipe qui avait subi la loi de l'Italie en finale de l'Euro allemand, en 2003.



«On a bien joué par moments, mais ce n'est pas suffisant»
«Une base extraordinaire pour les deux années à venir» (Philippe Blain)

Le libéro des Bleus revoit quelques points-clé défiler dans sa tête. «C'est vrai que ça aurait aidé si j'avais pu remonter un ou deux ballons de plus au premier set, estime-t-il. Je pense que je me suis bien repris mais ça n'a pas suffi». «On a au moins trois ou quatre fois la possibilité de plier le premier set mais on n'y arrive pas, lâche Oliver Kieffer, un peu dépité. C'est sûrement dû à un manque de fraîcheur. Sur le deuxième set, ils sont au-dessus». Le physique, effectivement, est l'une des causes de la performance en demi-teinte des Bleus. La demi-finale «était là, explique Philippe Blain. C'était un peu le septième joueur des Polonais. Il nous manquait à chaque fois la petite accélération, l'agressivité qui faisait que le contre ne tombait pas et que la défense ne remontait pas».




Samica, qui évolue dans le championnat polonais, avance aussi une autre explication. «On n'est pas champion d'Europe parce que beaucoup de Polonais sont habitués à jouer des matches à enjeu comme ça. On a bien joué par moments, mais ce n'est pas suffisant pour être champion d'Europe. On a fait quelque chose de super, c'est dur de finir sur une défaite». «Revenir dans le troisième set et faire quasiment jeu égal dans le quatrième, c'est beau, reprend le sélectionneur. On aurait rêvé d'un cinquième set, d'un truc de fou, mais quand on va réfléchir et voir d'où on est parti, on va vraiment être heureux». «Il y a une base extraordinaire pour les deux années à venir», conclut-il. - J. Te. avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Lun 14 Sep - 11:41

Rouzier, Antiga et Henno distingués

Dans la foulée de la finale, les distinctions individuelles de cet Euro 2009 sont tombées, et récompensent notamment trois joueurs Français. Antonin Rouzier a été désigné meilleur attaquant ; Stéphane Antiga, meilleur réceptionneur ; Hubert Henno, meilleur libéro.

Le titre de MVP (meilleur joueur) est revenu à Piotr Gruszka. L'attaquant polonais a notamment été percutant face aux Bleus, en finale, avec 23 points inscrits.




Les récompenses individuelles :
Meilleur joueur (MVP) : Piotr Gruszka (POL)
Meilleur marqueur : Antonin Rouzier (FRA)
Meilleur passeur : Pawel Zagumny (POL)
Meilleur attaquant : Alexandre Volkov (RUS)
Meilleur serveur : Iouri Berejko (RUS)
Meilleur contreur : Victor Iossifov (BUL)
Meilleur réceptionneur : Stéphane Antiga (FRA)
Meilleur libéro : Hubert Henno (FRA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Lun 14 Sep - 11:43

Interview: Yannick Bazin en direct de Turquie !
Postée le 07/09/2009 à 13h09
Yannick BAZIN participe actuellement avec l'équipe de France aux championnats d'Europe qui ont lieu en Turquie. Appelé dix jours avant le début de la compétition suite à la blessure de Pierre Pujol et à la retraite internationale de Loïc Le Marrec, il nous livre ses impressions après la qualification des bleus pour la 2nde phase de ces championnats.

Interview par Mickaël, statisticien de Paris et de l'équipe de France.


Yannick, comment s'est passé ton intégration dans le groupe France alors que tu n'es arrivé que dix jours avant le début des championnats d'Europe?
Très bien! C'est vrai que je connaissais déjà plusieurs joueurs dans l'équipe, donc ça n'a pas été très dur par rapport à ça. Tout le monde m'a aidé, tout le monde m'a fait confiance.
Je pense que le fait que Toafa et moi soyons arrivés dix jours avant, ça a soudé le groupe.

Pas de pression à être propulsé directement dans le rôle du 1er passeur de l'équipe de France?
Vis à vis de mes partenaires, le fait que je parte avec un retard sur la préparation les a incité à accepter mes erreurs, à être plus indulgent. A l'entrainement, chacun accepte les erreurs des autres sans faire de reproches, chacun fait confiance en son partenaire. En plus, le groupe s'entend super bien, il y a une bonne ambiance sur le terrain, c'est ça le plus important! Nous on n'a pas de joueurs monstrueux physiquement comme peut en avoir la Pologne, la Serbie ou les russes, et c'est sur le collectif et l'état d'esprit qu'on peut faire la différence contre eux.

Après c'est vrai que sur le terrain, les trois premiers points contre la Pologne ont été difficiles, mais je me suis repris et la machine s'est lancée.

En tant que nouveau passeur, qu'est ce que tu penses pouvoir apporter au groupe?
Avec Toafa on a des qualités différentes des passeurs qui étaient là avant. On apporte un peu plus au bloc, au service, et peut être un peu plus d'envie. Moi je suis extraverti, j'aime bien mettre de la vie sur le terrain, apporter de la bonne humeur.

Après, j'ai aussi participé avec Paris à la ligue des champions. Ce qui apporte pour engranger de l'expérience, ce sont les matches de haut niveau. Et ça aide par exemple d'avoir vécu des matches comme l'an passé contre Kazan et Piacenza, car ce sont de très grosses équipes, avec beaucoup de joueurs internationaux.

Vous vous qualifiez pour la seconde phase, en battant l'Allemagne et la Turquie. La route semble ouverte pour aller en demis.
Effectivement, on a deux poules qui se croisent, qui sont un peu plus simples que les deux autres qui sont à Istanbul. Il faut se méfier, ça reste quand même des matches de haut niveau difficiles à jouer, les grecs, les slovaques et les espagnols sont aussi pénibles à manœuvrer. Mais c'est vrai que c'est un tableau un peu plus dégagé. Avec notre équipe qui est nouvelle, on va être super au taquet pour gagner les trois prochains matches!

Quels sont tes favoris pour le titre?
Bah la France (rires) !! Non plus sérieusement, les favoris logiques restent la Serbie, la Bulgarie et les russes.

Qu'est ce qu'on peut te souhaiter pour la suite des événements?
D'aller le plus loin possible! En gardant cet état d'esprit qu'on a. On va certainement avoir des moments difficiles, on va peut être avoir des passages dans lesquels on sera mené et où on va galérer, mais j'espère qu'on va garder cet état d'esprit là, qu'on ne va rien lâcher et pourquoi pas atteindre les demis finales! Voilà ça serait le pied! Puis pour la prochaine saison, être champions avec Paris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VB17
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Lun 14 Sep - 11:44

ah yannick t'avais pas pronostiqué la Pologne et la france!

trop de modestie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manodipiera
tchatcheur
tchatcheur


Nombre de messages : 21
Age : 50
Localisation : VLB
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   Lun 14 Sep - 15:16

Yannick sur RMC infos ce soir à 19h pendant l'emission "Moscato Show"

A VOS OREILLETTE....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Y.BAZIN EN EQUIPE DE FRANCE
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Manuel De Los Santos dans l'Equipe Magazine
» Equipe féminine du SUA
» L'EQUIPE DU WEEK END
» [13ème journée] Bordeaux Contre Red Star 93 (Multiplex U17 ,CFA,equipe 3)
» Equipe de Bretagne de Football

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le VOLLEY à l'AS FONTENAY AUX ROSES :: Catégorie à modifier... :: ...PERSONNAGES DU CLUB...=-
Sauter vers: